VERT & NET

La chaux, incontournable matériau de la rénovation et de l’écoconstruction

Enduit traditionnel, la chaux est aujourd’hui plébiscitée pour ses pouvoirs et ses propriétés. Régulièrement utilisée jusqu’à la seconde moitié du 19e siècle, elle a progressivement été remplacée par le ciment, plus facile à produire. Ses propriétés naturelles (respirantes, imperméables, assainissantes…) sont aujourd’hui plébiscitées, notamment en écoconstruction. Adaptée à de nombreux supports, la chaux peut être associée avec d’autres matières, un paramètre non négligeable en rénovation. Portrait d’un matériau qualitatif et économique qui se prête à tous les défis à l’intérieur comme à l’extérieur.

Une ressource naturelle aux multiples propriétés

La chaux est une ressource inépuisable. On la trouve quasiment partout. La chaux est composée de carbonate de calcium (le calcaire). Concassée, elle est calcinée à 1000 degrés, on obtient alors de la chaux vive. Utilisée en agriculture (sauf en bio car elle éradique les micro-organismes indispensables à l’équilibre des végétaux), elle modifie le ph des sols. L’apport de calcium participe à l’équilibre des plants, c’est aussi un antifongique naturel efficace, pour les arbres fruitiers et les plantes. On s’en sert également en milieu humide pour préparer les sols, notamment les fondations.

Son utilisation dans le bâtiment

La chaux hydratée s’obtient en mélangeant de la chaux vive avec de l’eau. Très abrasive, elle permet d’obtenir un liant de grande qualité comme le lait de chaux, qui permet aux murs de respirer tout en supprimant l’humidité. Un enduit esthétique et économique qui s’utilise principalement en intérieur et peut se colorer avec des pigments naturels. Selon les techniques d’application, il revêt des aspects et des styles différents. Pour le bâti, on utilise principalement de la chaux aérienne calcique, ou de la chaux hydraulique. La première s’utilise surtout en décoration, elle se teinte facilement. La chaux hydraulique durcit en contact avec l’air (c’est la carbonatation qui se produit par absorption du CO² contenu dans l’air) ce qui lui confère sa dureté et son adhérence. Utilisée en extérieur (ou en intérieur pour les pièces humides) elle ne craint ni la chaleur ni l’humidité. Attention, certaines chaux hydrauliques sont formulées avec du ciment, elles sont à éviter car la présence de ciment annule les qualités respirantes.

Un ressenti de confort incomparable

La chaux maçonne, recouvre, protège et décore les maçonneries d’origine. Perméable à la vapeur d’eau, ses propriétés fongicides et anti-bactériennes en font l’alliée des habitats sains. Elle ne contient ni adjuvants, ni colle, ni autre produit de synthèse c’est donc le revêtement idéal pour une chambre d’enfant sans polluants ni allergènes. Un mur enduit à la chaux traditionnelle reste “vivant”, il réagit à son environnement. En absorbant l’humidité intérieure, il régule l’air ambiant (une famille de 4 personnes rejette jusqu’à 12 litres d’eau par jour) ou au contraire, il restitue la vapeur d’eau emmagasinée dans une atmosphère trop sèche. La chaux et l’argile sont donc des matériaux respirants, contrairement aux colles plastiques et aux enduits synthétiques.

Ces propriétés font de la chaux, l’allié incontournable dans nos intérieurs. Un matériau de construction durable et résistant aux multiples vertus. Alliée à d’autres matériaux durables comme la fibre de chanvre c’est une matière première de choix en écoconstruction.

…………………….

tempus Aenean dictum venenatis, ipsum amet, vulputate, ultricies accumsan nec